Karin Staudacher

Webmaster

Karin Staudacher
« Là où il n‘y a point de vérité, il n‘y a point de paix“ Rabbi Nahman de Bratsla Pourquoi reprendre une des citations dont Leinad nous fait cadeau, tant dans ses cours que sur son site? Simplement parce qu’elle m’offre une porte d’entrée pour témoigner de la chance qui m’a souri en découvrant cet enseignant de yoga, authentique, souriant, d’un humour insondable, profond, accueillant. Bien sûr, les postures assouplissent et vivifient. Mais sans prétendre à la méditation, chaque cours de Leinad est l’occasion d’avancer à l’intérieur de soi. Surtout quand on essaie de ressentir vraiment. Guidé par le souffle de son flux de paroles, nous nous connectons, avec conscience à notre propre souffle, divin par nature, nous l’explorons. Quel début de cheminement! Écouter en « bouddha couché» la parabole du paysan et de son cheval, c’est un tatouage invisible. Comme un enfant qui redemande à entendre mille fois les mêmes histoires, je m’y fonds. Namasté.
Yogâme
5
2019-03-18T22:25:21+01:00
« Là où il n‘y a point de vérité, il n‘y a point de paix“ Rabbi Nahman de Bratsla Pourquoi reprendre une des citations dont Leinad nous fait cadeau, tant dans ses cours que sur son site? Simplement parce qu’elle m’offre une porte d’entrée pour témoigner de la chance qui m’a souri en découvrant cet enseignant de yoga, authentique, souriant, d’un humour insondable, profond, accueillant. Bien sûr, les postures assouplissent et vivifient. Mais sans prétendre à la méditation, chaque cours de Leinad est l’occasion d’avancer à l’intérieur de soi. Surtout quand on essaie de ressentir vraiment. Guidé par le souffle de son flux de paroles, nous nous connectons, avec conscience à notre propre souffle, divin par nature, nous l’explorons. Quel début de cheminement! Écouter en « bouddha couché» la parabole du paysan et de son cheval, c’est un tatouage invisible. Comme un enfant qui redemande à entendre mille fois les mêmes histoires, je m’y fonds. Namasté.