Le pouvoir de l’argent

Le pouvoir de l'argent

Il faut bien l’avouer, c’est actuellement l’argent qui fait tourner le monde.

L’argent a un pouvoir énorme et c’est ainsi que le pouvoir de l’argent sclérose une bonne partie de notre société.

Le mal n’est pourtant pas dans l’argent lui-même, mais plutôt dans la manière dont nous l’utilisons et le pouvoir de l’argent pourrait finalement s’avérer être une très belle chose.

Les plus beaux projets ont bien souvent nécessité l’aide de l’argent pour voir le jour.

Mais lorsqu’on parle aujourd’hui du pouvoir de l’argent il s’agit plutôt de l’avidité et de cette tendance à en vouloir toujours plus.

Les philosophies orientales expliquent clairement comment ce désir d’avoir toujours plus, trouble notre paix intérieure et nous empêche de goûter à SANTOSA, qui en sanscrit représente la gratitude et le contentement.

Pas besoin d’aller jusqu’aux philosophies orientales. Même Onasis, le richissime armateur grec, interviewé par une journaliste qui lui demandait: « Vous qui êtes vraiment très riche, quelle est la somme d’argent qu’un être humain devrait disposer pour être heureux? » lui répondit simplement: « Juste un peu plus! »

Et pour citer une source un peu plus orthodoxe, Gandhi disait aussi: « Il y a assez de tout dans le monde pour satisfaire aux besoins de l’homme, mais pas assez pour assouvir son avidité.»

Le contentement ou en d’autres termes l’aptitude à être aisément satisfait est sans doute une des clefs essentielles du bonheur.

Et c’est parce que l’argent occupe une place primordiale dans notre société, qu’il est très intéressant d’analyser notre rapport face à lui.

Comme vu précédemment, l’avidité peut être causée par le désir, RAGA, une des causes de souffrance dont parle abondamment Patanjali, mais il y a une autre cause, encore plus sournoise qui est la peur: ABHINIVESHA. Et là nous abordons probablement un des sujets essentiels, pour qui est en quête de connaissance de soi.

Cette peur de manquer, de ne pas avoir assez, qui est en définitive un manque de confiance face à la Vie, rend notre rapport à l’argent très codifié, contrôlant, mais aussi très figé.

A l’inverse, l’argent pourrait être mû par des valeurs de coeur comme la générosité et la solidarité.

La joie peut-être aussi de voir comment l’argent, qui en définitive n’est qu’un outil, peut être utilisé afin de créer ce que notre coeur porte de plus pur en lui.

Lorsque j’étais enseignant dans le système scolaire vaudois et que mes collègues m’annonçaient l’arrivée d’un enfant « turbulent », j’ai été frappé de constater à quel point une attitude de peur de ma part, ne faisait qu’accroitre le problème. Cette peur me faisait accueillir l’élève avec un contrôle sévère qui ne voulait rien laisser passer de peur de me laisser déborder par cet élève. Plus je jouais au « policier » (avec tout le respect que j’ai pour le travail qu’accomplit ce corps de métier) plus je l’enfermais dans son rôle de « voleur ». A ce jeu, l’enseignant a vite fait de perdre sa santé, et les statistiques nous en donnent malheureusement bien la preuve.

Comme j’aime bien faire parfois les choses à l’envers, et tester de nouvelles voies, j’ai commencé au contraire à m’intéresser davantage à ces élèves et surtout à leur donner d’emblée des responsabilités. J’ai constaté à quel point ce changement d’attitude avait un pouvoir guérissant, et changeait totalement la donne. L’élève était surpris et touché par la confiance que je lui témoignais et se mettait en place une relation beaucoup plus adulte. Parce que je lui donnais des responsabilités auxquelles il n’avait habituellement jamais accès de par son comportement turbulent, il apprenait la responsabilité de ses actes et commençait même à davantage jouer dans le clan du policier que dans celui du voleur!

Cette expérience dans mon ancienne activité professionnelle m’a appris que la peur engendre la peur, alors que la confiance engendre respect et générosité.

Pour résumer nous pourrions dire que c’est en faisant confiance et en laissant la liberté à l’autre que nous lui laissons l’espace possible pour qu’il puisse exprimer sa générosité.

C’est dans cette optique que j’ai commencé en 2015 à donner des cours de Yoga rémunérés librement.

Les élèves fréquentent librement les cours sans abonnement ni inscription, et rémunèrent également librement l’enseignant en pouvant ajuster le prix à la baisse en cas de difficultés financières.

Le concept a tout de suite plu aux élèves, et c’est grâce à leur générosité que j’ai pu fonder 2 ans plus tard l’association Yogafree (www.yogafree.org) qui a pour but de permettre l’accès au Yoga à tous les budgets, mais aussi de soutenir et aider les enseignants qui décident de se faire rémunérer librement par leurs élèves.

Ainsi le pouvoir de l’argent étant perçu à priori comme une chose néfaste et malsaine, pourrait également être compris comme le pouvoir créateur et guérissant que l’argent peut apporter, si nous changeons notre rapport à lui et notre façon de l’utiliser.

Retour au Blog
Partager cet article du Blog